statut bronze digue omaha

Où a eu lieu le débarquement en Normandie ? Quelles plages sont concernées ?

Au cours de la seconde guerre mondiale, la plus grande bataille aéronavale était celle menée par les alliés américains et anglo-canadiens contre l’Allemagne nazie en débarquant en Normandie. Ce fut un événement majeur dans l’histoire du monde. Elle a permis la victoire des alliés sur l’Allemagne. Cinq plages du Calvados étaient choisies avec des noms codés pour effectuer les débarquements.

Utah beach

C’est le nom de code utilisé par les alliés américains pour désigner les zones qui courent de Sainte-Marie-du-Mont jusqu’à Quinéville. Elle s’étend sur 5 kilomètres de long. C’était le premier secteur choisi pour les opérations. 

La plage de débarquement choisie était celle de la Madeleine dans la Manche. L’objectif était de s’emparer du seul port en eau profonde dans la zone, le port Cherbourg. Ce port a été choisi par les alliés pour intensifier le débarquement en favorisant les déchargements et ravitaillements de troupes américaines.

Omaha beach

S’il y a eu une plage de débarquement où l’opération a failli échouer, c’est sur la plage Omaha. C’était le deuxième secteur des alliés américains. Elle s’étend sur 8 kilomètres de long et correspond aux plages de Colleville-sur-Mer, de Sainte-Honorine-des Pertes, Vierville-sur-Mer et de Saint-Laurent-sur-Mer. 

C’était l’endroit le plus difficile pour les Américains. Trop tôt, les vagues d’assaut étaient fauchées et les chars mis à l’eau. Il a causé de nombreuses pertes aux alliés, notamment les Américains. Le grand cimetière américain de Colleville a été aménagé au-dessus de cette plage.

Juno beach 

C’est le nom de code de l’un des secteurs des alliés anglo-canadiens. Il rassemble les plages de Bernières-sur-Mer, de Courseulles-sur-Mer, de Saint-Aubin-sur-Mer et la rivière de Calvados. Les troupes choisissent l’île Wight pour le stationnement.

Ils ont également connu des pertes lors des premières heures d’assaut. Cependant, ils parviennent à atteindre leur objectif, celle de libérer le secteur côtier prévu. Ils finiront par établir la jonction avec les soldats de la troupe britannique de Gold beach.

Gold beach

C’est le nom de code du deuxième secteur des alliés anglo-canadiens. Il s’étend de Ver-sur-Mer à Asnelles en Calvados incluant la plage d’Arromanches et le Harmel. Les troupes de ce secteur stationnent au centre de la zone de débarquement. 

Une fois débarquées, elles construisent un port artificiel à Arromanches. C’était dans le but de ravitailler les combattants de bataille en Normandie. Ses vestiges sont encore visibles à des centaines de mètres du rivage de la plage jusqu’à nos jours. Ils devront ensuite faire jonction avec les troupes de Juno et d’Omaha pour finir l’opération par la libération de la ville de Bayeux.

Sword beach

Troisième secteur des alliés anglo-canadiens, il inclut la plage de Saint-Aubin-sur-Mer, celle de Merville et celle de Ouistreham en Calvados. C’est la zone la plus à l’est du débarquement en Normandie. 

Cette troupe avait pour objectif de s’emparer de Caen et faire jonction avec les troupes de Juno beach. Après quelques jours, ils arrivent à libérer Caen. 177 français se sont volontairement engagés aux côtés des alliés pour leur prêter main-forte. Ils ont pu anéantir le système défensif de Ouistreham.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.